Recueils

« Notre poésie est retournée dans le giron de la nature. Mais elle porte l’empreinte de la modernité. Ambitieuse elle est sortie affaiblie de sa lutte. Elle est pauvre elle est pâle et médiocre devant celles qui l’ont précédée. Elle creuse mais n’a plus la force de se souvenir. Mais elle prétend tirer de l’oubli ses ressources hallucinatoires qui le jour la divertissent et attend le soir pour se contenter d’un accoudoir où se reposer en regardant silencieusement par la fenêtre ouverte d’humbles et paisibles paysages à l’horizon borné un arbre une façade baignés dans la pâleur du soir »

Par la fenêtre je me suis fait feuillage

Editions Unicité

Décembre 2017

111 pages

« Vie sacrifiée aux apparences

chambre dressée pour un miroir de bout en bout

à tous les étages l’amour du vide

pour un seul geste à dévider

pour se laisser tomber dans un ciel bleu de toile

et se trouver perclus sur la chaussée »

La main sur l’essieu

Editions Encres vives, collections Encres blanches n°711

Décembre 2017

16 pages

« Ma main ne prendra pas ce soir comme une trainée de poudre

ma pas s’use à la même rengaine

des heures choyées 

plus ingrates et plus fières qu’une statue de chat

Mais je paierai mon tribut

ne voyez-vous pas

le soleil pointe déjà son dard à travers les carreaux »

Cent noms d’oiseaux que je n’ai pas appris

Editions Encres vives n°442

Mai 2015

16 pages

En revue

Mais aussi…

« Mais quand la lune les feuilles et le vent

viendront-ils nous heurter comme un enfant la nuit

se heurte somnambule au coin du mobilier

et faut-il à la fin le déluge ou bien 

le tremblement de terre 

pour sentir notre épiderme au vent du papillon

et y voir fleurir pour la future moisson

le grain des atomes de pluie de soleil et de vent »

Europe

Revue littéraire mensuelle-Gilles Deleuze

Avril 2012 n°996

Rubrique Cahier de création

Comme un enfant la nuit

384 pages

les Cahiers du Sens

L’inaccessible

2017

Editions Le nouvel ATHANOR

248 pages

A L’INDEX

-espace d’écrits-

Dossier autour d’Yves Martin

N°27

154 pages

Bleu d’encre

Revue littéraire en Haute-Meuse

N°30

Hiver 2013

54 pages

Articles

« Sans doute y-a-t-il un lien entre le sens de la totalité issu de la nuit la plus noire où se concentre la pensée, recentrée sur la question de l’objet de la perte, et la fondation d’un nouveau langage dont l’oubli est devenu la préoccupation essentielle, laborieuse, le point de départ d’un travail d’anamnèse dans les mots qui soit un travail d’ensemble, en tout sens, à la fois aléatoire, aveugle et rigoureusement synthétique dans son objectif. Il faudrait alors avoir tout oublié pour que s’engage un travail durable et totalisant de mémoire dans un langage polysémique, c’est-à-dire dans un poïein qui donne toutes ses chances au langage ».

 

Cahiers de l’université de Perpignan

L’impasse

Textes réunis par Nathalie Solomon

Actes de la journée d’étude du 15 octobre 2010

VECT-Mare Nostrum – Université de Perpignan

N°41 -2012-

Presses Universitaires de Perpignan

216 pages

Si vous souhaitez contacter l'auteur ou laisser un commentaire

Site de poésie moderne et contemporaine: présentation d'une oeuvre personnelle, une fenêtre sur le dernier recueil publié, une ouverture sur la poésie surréaliste, toutes les publications de l'auteur, lecture audio de poètes français.